De la destruction du village à l'exode

 

Il y a cent ans, le village était détruit sous les bombes de l'ennemi. Plus de 400 personnes ont partagé cette triste page de l'histoire, samedi.

 

C'est sous une pluie tenace que s'est déroulée, samedi en fin d'après-midi, la commémoration du centième anniversaire de la destruction du village.

Des conditions météorologiques qui n'ont pas pour autant privé la manifestation d'une belle audience, puisque près de 400 personnes s'étaient massées sur la place de la Mairie pour assister à cet événement, fruit du "travail d'organisation, d'imagination, de concertation, mené depuis plusieurs mois par Nicole Hardy, adjointe au maire. Il lui a fallu de l'abnégation, de la volonté et du courage pour aboutir à cette commémoration que l'on devait rendre à la mémoire de nos aîeux. Qu'elle soit ici remerciée du fond du cœur", a tenu à souligner le maire Jacques Portas.

 

Près de 400 personnes ont bravé la pluie

Un bel hommage

 

La commémoration avait débuté dès le début de l'après-midi par une riche exposition de photos et documents préparée par un féru d'histoire locale , Cédric Maillard. Puis, à 18 heures, des inscriptions et animations au laser projetées sur les murs de l'église et sur la façade de la mairie ont rappelé le triste sort réservé au village par les troupes allemandes, après que les habitants ont été contraints d'évacuer pour se réfugier à Aubenton et à Baboeuf, dont les maires et plusieurs conseillers municipaux étaient d'ailleurs présents à cette commémoration. Tandis qu'un groupe de bénévoles retraçait l'exode des habitants, des messages préparés par les jeunes écoliers et leurs enseignants ravivaient le souvenir de cette terrible page de l'histoire locale.

 

Des effets pyrotechniques réalisés par Aisne Pyrotechnie, ont rappelé les grondements des bombes, et les incendies qui ont détruit la commune en début d'année 1917, avant que les enfants n'entonnent encore un chant patriote, puis La Marseillaise.

La population n'a pas hésité à défier la pluie pour partager cet hommage rendu aux Folembraysiens qui ont traversé cette dure épreuve de la Grande Guerre.

Article de l'Aisne Nouvelle du 14/11/2017